Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Tour de Bretagne cycliste 2017 : day 4

Troisième et quatrième étapes du 51e Tour de Bretagne cycliste, jeudi 27 et vendredi 28 avril 2017. Succès respectif au sprint de l'Italien Jacub Mareczko de l'équipe Wilier Selleta (formation pro emmenée par Pipo Pozzato qui a abandonné le lendemain) puis du Français Damien Gaudin (Armée de Terre), récent vainqueur du Tro Bro Leon, au terme d'une échappée de 190 kms ! Côté réseaux sociaux, poursuite du suivi plurimédias de l'épreuve en Live et replay sur Twitter et Facebook. Final le 1er mai à Fougères !

Il y a beaucoup de professionnels cette année au départ du 51e Tour de Bretagne cycliste… et cela se ressent quant au déroulement de l'épreuve. Moins de coups d'éclat, d'impétuosité au profit d'une course plus linéaire dans son déroulement. Ce qui n'enlève rien au mérite des participants car il faut dans tous les cas tourner les jambes ! Récent vainqueur du Tro Bro Leon, Damien Gaudin (Armée de Terre) était resté, de son propre aveu, en-dedans les premiers jours. Il a remis les pendules à l'heure, hier, en s'imposant en costaud à Saint-Gildas-des-Bois au terme d'une échappée de 190 kms… partie au km 9 de la 4e étape qui ralliait Scaër en Finistère à Saint-Gildas-des-Bois en Loire-Atlantique pour un lien avec la Bretagne historique.

A peine descendu de sa machine, Damien Gaudin a reconnu qu'il avait un peu relâché, durant une semaine, après son succès au Tro Bro Leon 2017. Il n'a pas fallu longtemps au natif des Mauges pour remettre la machine en route. Son objectif n'était pas le général mais les étapes. Il lui en reste trois pour éventuellement doubler la mise… alors que Flavien Dassonville (Auber 93) reste porteur du maillot de leader au général avec 29" d'avance sur Stan Dewulf (Lotto U23) et 36" sur Maxime Cam (Côtes d'Armor).

Réseaux sociaux… les effets de l'algorithme de Facebook !

Pour l'agence digitale Ouest Médias, poursuite de la mission de production d'une partie des contenus (photo, vidéo) destinés aux réseaux sociaux officiels (Twitter, Facebook) et coordination générale de ces derniers. Cela dans le respect d'une ligne éditoriale en accord avec l'esprit de l'épreuve : la mission confiée n'est pas d'aller chercher le buzz à tout prix… mais de générer audience et engagement au travers d'une approche journalistique, centrée sur la passion du cyclisme, la mise en avant de la Bretagne et le respect des valeurs du #TBC17 dont l'organisation repose sur le bénévolat.

De manière certaine, les évolutions restrictives de l'algorithme de Facebook, souvent évoquées sur les blogs spécialisés, se vérifient sur le terrain avec une incitation évidente à booster les posts pour qu'ils donnent leur pleine mesure. La tendance, par rapport à 2016, est à une réduction de la portée et de l'engagement organique. Est-elle naturelle ou non… mystère mais la seconde réponse est probable ?

Sur Twitter, confirmation des observations récurrentes : l'engagement n'est pas le maître-mot du réseau ; une publication sans média intégré peine à percer ; le LIVE y trouve une place naturelle…

Replay étape 3

Replay étape 4

L'interview de Damien Gaudin (Armée de Terre)