Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Facebook : plus de local, moins de fake

En début de semaine, Facebook a annoncé, par le voix de son créateur Mark Zuckerberg, qu'il allait désormais donner plus d'écho, dans le fil d'actualité (le Newsfeed) du réseau social, aux informations locales publiées par des sources vérifiées. Une façon de se rapprocher au plus près des préoccupations des utilisateurs… mais aussi de répondre aux critiques liées à la diffusion des Fake News, tout en continuant à collecter des data de plus en plus fines. Approche d'abord testée aux USA avant d'être déployée à l'échelle de la planète. Précisions et synthèse pour y voir clair.

L'évolution de l'algorithme de Facebook et la capacité du réseau social, leader mondial en terme d'utilisateurs (plus de 1,4 milliard chaque jour selon le dernier chiffre disponible), à répondre aux critiques quant à la diffusion des Fake News… c'est un peu le feuilleton du début d'année 2018. Avec un sens certain du storytelling et du marketing, mais pouvait-on en douter, Mark Zuckerberg délivre de nouvelles informations au gré d'une stratégie de communication rôdée.

La tendance qui se dessine est celle d'une réduction de la visilité des publications des marques dans les fils d'actualité individuels, le fameux Newsfeed, ainsi que la priorité accordée, pour les médias et éditeurs, aux posts issus de sources considérés comme fiables. Le pourcentage de ces informations chuterait de 5% à 4% selon le site NiemanLab soit encore moins de portée organique, déjà réduite à la portion congrue. La fiabilité serait déterminée par les utilisateurs eux-mêmes via une enquête de confiance qui comporterait… 2 questions ! A voir dans les faits mais, de prime abord, pas certain que les garanties soient des plus établies !

L'information locale… nouvel eldorado des data !

Dans le même temps, Facebook a annoncé qu'il lançait la fonctionnalité Aujourd'hui dans… (Today in en VO). Elle est testée dans six villes américaines avant une généralisation probable à l'échelle du globe. Elle a pour objectif de mettre en avant l'information locale, voire hyper-locale. Elle entrerait en concurrence de façon frontale avec le rival de toujours : Google qui tient des positions fortes en ce domaine (Local Guides et avis, Google My Business) et vient de lancer Bulletin afin de promouvoir les stories locales publiables depuis un simple mobile, sans blog ni site web.

Quelle diffusion d'un éditeur ou diffuseur local selon Facebook ? « Nous identifions les éditeurs locaux comme ceux dont les liens sont cliqués par des lecteurs dans une zone géographique restreinte. Si une publication provient d'un éditeur de votre région et que vous suivez la page de l'éditeur ou que votre ami partage une publication issue de cette source, il se peut qu'elle apparaisse plus haut dans le flux d'actualités. »

On comprend que la géolocalisation pourrait (devrait…) jouer un rôle important quant à la mise en œuvre de cette évolution si Facebook souhaite pousser du contenu ciblé ! Alors que le GAFA vient d'annoncer de nouveaux résultats financiers en hausse pour le 4e trimestre 2017 (plus 47% de chiffre d'affaires), mais une baisse significative du temps passé (moins 50 millions d'heures par jour) sur le réseau… il sera intéressant de mesurer l'impact croisé des mesures récentes !

Voir l'annonce officielle des résultats au 4e trimestre

Les perdants sont, quoiqu'il arrive, les professionnels B2C (marques et organisations d'envergure) qui vont devoir recourir encore plus à l'Ads pour garder de la visibilité. Les gagnants pourraient être les petits producteurs locaux de contenus, dont l'audience est géographiquement concentrée, s'ils sont un peu malins et exploitent au mieux les nouvelles opportunités…

Qu'entend Facebook par éditeur local (voir infographie ci-dessous) ? Quels signaux seront-ils pris en compte ? D'après les indices disponibles, voici les catégories prioritaires :

  • L'information émise par les médias locaux (tant mieux pour la PQR !)
  • L'information relative à la pratique sportive locale et aux résultats
  • Les blogs de proximité…

Cela devient vraiment parlant quand on découvre comment l'algorithme de Facebook décidera d'intégrer ou non les posts dans les fils d'actualité :

  • Via la double géolocalisation si l'utilisateur ciblé vit dans la zone de l'émetteur
  • Et si la majorité des utilisateurs vivant dans cette même zone considèrent l'émetteur comme pertinent sur le plan local…

Soit de la data, de la data… et de la data collectée(s) ; ce qui permettra à Facebook d'avoir une connaissance toujours meilleure et fine de ses utilisateurs. Une mine d'or pour proposer ensuite de l'Ads hyper-ciblé. Et, sur le fond, pas de réelles garanties quant au meilleur contrôle des Fake News.

A lire sur le sujet… Le point sur l'algorithme de Facebook (mise à jour 28/01/18)

Source… More local news on Facebook

La définition d'un diffuseur local selon Facebook

Ouest MEDIAS agence digitale Nantes Rennes Saint-Nazaire Facebook algorithme Newsfeed local news