Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Facebook : la vision de Mark Zuckerberg

Avec la publication de ses résultats pour le 4e trimestre 2017, mercredi 31 janvier, Facebook a bouclé le premier mois de 2018 en occupant le devant de la scène de façon quasi-constante. Le réseau social, leader mondial loin devant la concurrence, a multiplié les annonces sur l'évolution de son algorithme alors qu'il est contesté quant à sa capacité à endiguer la propagation en son sein des fake news. A chaque fois, c'est Mark Zuckerberg qui est monté au créneau. Dans son dernier post, celui-ci donne sa vision pour les futures années. Il veut des utilisateurs actifs.

L'audience actualisée de Facebook, au terme du 4e trimestre 2017, donne une idée précise à la concurrence des efforts à produire pour tenter de récupérer des miettes en terme de parts de marché :

  • 1,4 milliard d'utilisateurs au quotidien
  • 2,1 milliards d'utilisateurs par mois

Sur le plan financier (source : communiqué officiel Facebook 31/01/18), cela tourne rond avec une progression de l'activité de 47% entre le 4e trimestre 2016 et le 4e trimestre 2017. Evolution quasi-identique sur 12 mois, entre les années 2016 et 2017 : +49%. Source ultra-majoritaire des revenus : l'Ads !

Seul bémol dans ce tableau qui ravit les analystes, la baisse du temps passé par les utilisateurs sur leurs fils d'actualité respectifs : moins 50 millions d'heures par jour. Un chiffre qui devrait évoluer encore avec les récentes annonces en lien avec l'évolution de l'algorithme :

Moins de vidéos de marques pour des utilisateurs plus actifs !

Dans un long post publié mercredi dernier (voir ci-dessous), Mark Zuckerberg a livré quelques explications sur ce recul relatif de l'audience dont il assume la responsabilité et qu'il considère comme un signe positif, allant dans le sens d'une évolution à plus long terme. Il souhaite moins de contenus passifs sur les fils d'actualité, dont les vidéos promotionnelles des marques que l'on subit sans interagir, pour des utilisateurs plus actifs. Ce qui est cohérent avec la volonté de privilégier désormais dans le Newsfeed les contenus publiés et partagés entre ami(es) au détriment de ceux émanant de sources tierces.

Mark Zuckerberg l'exprime ainsi :

« Au quatrième trimestre, nous avons mis à jour nos recommandations vidéo(s) et apporté d'autres changements. Nous estimons que ces mises à jour ont réduit le temps passé sur Facebook d'environ 5%. Soit environ 50 millions d'heures chaque jour. Cela afin de s'assurer que le temps des utilisateurs est bien dépensé. (…) En mettant l'accent sur des interactions significatives, je pense que le temps passé sur Facebook nous sera plus bénéfique. Notre communauté et notre entreprise seront ainsi plus fortes à long terme. (…)  Si les utilisateurs interagissent plus, cela devrait mener à une communauté plus forte. Et nous savons déjà que le temps passé à interagir avec les personnes dans le fil d'actualité est plus rentable que le temps passé à consommer de la vidéo ou des informations. Lorsque vous vous souciez de quelque chose, vous êtes prêt à voir des annonces pour en faire l'expérience. Mais si vous tombez sur une vidéo virale, vous avez plus de chances de l'ignorer si vous voyez une annonce. La ligne directrice de Facebook n'a jamais été le temps passé seul. C'est la qualité des conversations et des connexions qui importent. C'est pourquoi je crois que cette focalisation sur des interactions sociales significatives est la bonne voie. »

Une vision de Facebook à 3, 5, 10 ans…

Au-delà du combat essentiel contre les Fake News, une tâche ardue à mener au quotidien, quelle vision du réseau à moyen-terme ? Trois mots-clés :

  • Vidéo
  • Watch party
  • Stories

« Au cours des trois prochaines années, nous savons que la vidéo va continuer de continuer à progresser, écrit Mark Zuckerberg. Notre travail consiste à créer des expériences vidéo qui aident les utilisateurs de Facebook à communiquer avec leurs amis, leur famille et leurs groupes. C'est pourquoi, je suis ravi de voir Watch comme un lieu de contact avec des gens qui ont des intérêts similaires, et c'est pourquoi nous avons lancé Watch Party où les amis peuvent regarder un spectacle ensemble. Un autre changement important… c'est la montée en puissance des stories. Les articles sont sur la bonne voie pour dépasser les messages dans les flux, car cette façon de partager est de plus en plus courante via les applications sociales. Les Stories sont devenus le meilleur format pour partager plusieurs clips vidéo rapides tout au long de la journée. La croissance de stories aura un impact sur la façon dont nous construisons notre offre et pensons à notre activité, y compris en lien avec WhatsApp et Instagram. »

La feuille de route mentionne également :

  • L'intérêt accru porté aux groupes car ces derniers rassemblent des communautés identifées sur des thèmes précis… l'audience y est très qualifiée. Pour contrer le durcissement de l'algorithme, ces groupes sont une piste stratégique à explorer par les marques…
  • Le développement de Marketplace pour favoriser les interactions autour du commerce… déjà 700 millions d'utilisateurs mensuels pour ce service !
  • L'intégration de fonctionnalités performantes destinées aux entreprises dans Messenger et WhatsApp.

« Nous avons lancé un plug-in pour Messenger afin que les gens puissent discuter en direct avec les entreprises sur leurs sites web, et maintenant plus de 2 milliards de messages sont envoyés chaque mois entre les entreprises et leurs clients, précise Mark Zuckerberg. WhatsApp a récemment franchi la barre des 1,5 milliard d'utilisateurs mensuels actifs et plus de 60 milliards de messages chaque jour. Un nombre croissant de ces messages sont à destination des entreprises, ce qui explique pourquoi nous avons lancé WhatsApp Business, une nouvelle application conçue spécifiquement pour les TPE et PME. »

L'intelligence artificielle et la réalité virtuelle en pointe

L'IA et la VR sont parmi les tendances 2018 à suivre sur Facebook… et bien au-delà car les applications sont multiples.

« Notre objectif avec l'IA est de comprendre la signification de l'ensemble du contenu circulant sur Facebook pour nous aider à construire de meilleurs services (…) et supprimer le contenu préjudiciable (ndlr : les Fake News). Du côté de la VR, nous sommes ravis de l'arrivée d'Oculus Go pour le grand public en 2018 », conclut le boss de Facebook.

Le post intégral de Mark Zuckerberg