Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Quatre outils pour créer des buyer personas

Déployer un dispositif éditorial et social de marketing de contenus (content) et de l'offre (inbound), sans identifier ses « cibles » revient à viser dans le vide. Ces clients virtuels, en phase avec des profils caractérisés selon la connaissance de son marché, sont regroupés sous le terme générique de buyer personas. Une fois définis, ils permettent d'adapter les actions selon les profils. Google Analytics fournit les premières data pour catégoriser une audience. Les réseaux sociaux permettent de compléter. Avant de se tourner vers des outils payants.

Pour reprendre la définition commune, un buyer persona est un profil d'acheteur cible doté d'une identité imaginaire (et d'un prénom) ainsi que des caractéristiques précises (tranche d'âge, CSP, centres d'intérêt…). Une fois ces clients virtuels déterminés, pour disposer d'un panel représentatif du marché potentiel… avec l'offre en face, il est possible de travailler sur les différents piliers d'une stratégie globale. Dont ceux relatifs au déploiement des contenus (content et inbound marketing) sur le web, les partages sur les réseaux sociaux… Autant de supports qui fourniront des données en retour pour encore affiner, par itérations, la connaissance des communautés.

Google Analytics et les data des réseaux sociaux pour commencer

L'avantage du digital est la capacité à mesurer les flux numériques pour accéder à un grand nombre de données (dans le respect du droit et dans le prochain cadre du RGPD évidemment !) dont le premier niveau est accessible de façon gratuite.

  • Google Analytics recense un large éventail de data quant à l'audience d'un site web (homme/femme, tranches d'âge, centres d'intérêt, villes, régions ou pays d'origine, moyens de consultation, sources d'acquisition du trafic dont les réseaux sociaux référents, chemin de consultation des pages, conversions…)
  • Twitter, Facebook, LinkedIn… selon les réseaux sociaux mobilisés pour déployer sa marque média, les données Google Analytics sont à affiner, en s'appuyant sur celles issues des plateformes socialmedia. Même si l'intérêt de Facebook pour une approche B2B est aujourd'hui à prendre avec précaution, compte tenu des évolutions de l'algorithme et la baisse de la portée organique (le reach), il y a encore beaucoup à apprendre de la fréquentation d'une page professionnelle grâce au tableau de bord Analytics. A condition que le nombre d'abonnés et l'engagement soient significatifs.
  • Fanpage Karma, en mode gratuit (il existe une upgrade payante), permet de croiser les performances en multi-réseaux et de comparer avec celles ces concurrents, de trouver des sujets qui font le buzz afin de générer de l'engagement…

Il y a beaucoup de temps à passer sur ces outils et d'enseignements à tirer, afin de préciser ses buyer personas, avant de basculer sur des offres payantes. Celles-ci sont surtout à considérer sous l'angle des contenus à mettre en regard des buyer personas et d'une aide pour faire coïncider les thèmes et structures de ces contenus avec les cibles.

  • Semrush… c'est une plateforme dédiée au SEO (référencement) qui permet d'affiner l'analyse issue de Google Analytics en travaillant sur les mots clés, les liens entrants… tant ceux de son organisation que des concurrents. La prise en main demande un temps d'apprentissage. Puissant à l'usage.
    • Tarif d'entrée pour une TPE ou PME : 69,95$ par mois en paiement mensualisé
  • Buzzsumo… c'est une plateforme 100% orientée contenus. Quels sont les influenceurs sur tel ou tel thème, quels sont les articles les plus partagés selon les thèmes et les réseaux sociaux, quelles sont les questions les plus fréquentes sur tel ou tel sujet. Vrament utile pour les producteurs récurrents de contenus qui désirent aller au-delà du trait large de Google Trends
    • Tarif d'entrée pour une TPE ou PME : 79$ par mois en paiement mensualisé

Un site web doté d'un blog éditorial, des réseaux sociaux, des buyer personas, des contenus ciblés et optimisés pour le référencement… vous êtes parés ! Dernier conseil, ne parlez pas de vous ou le moins possible. Préférez l'orientation customer centric au business centric. Ecrivez utile pour être trouvé puis donnez envie… Tout est question de storytelling et d'empathie ! Il faut donner pour recevoir.

Ouest MEDIAS agence digitale marketing SEO content

source Search Engine Journal

Exploiter tout le potentiel des outils gratuits avant de passer à des offres payantes !

Ouest MEDIAS agence digitale Nantes Rennes Saint-Nazaire marketing Google Analytics Semrush buyer personas

source Carver