Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Retour sur le salon de la data 2019

L'agence Ouest Médias, était présente le 10/09/19 lors de la troisième édition du Salon de la Data à Nantes. Un événement 100% bénévole et gratuit pour partager savoirs et pratiques autour de la donnée. Si le sujet peut paraître complexe, parfois impalpable, avec beaucoup de termes techniques et d’acronymes, les intervenant.e.s ont relevé avec brio le défi de la vulgarisation et précision. Extraits commentés du Deep Learning et des neurosciences à la dataviz et régulation juridique.

DeepLearning et neurosciences : apprendre demain

Début de l’immersion data par l’intervention d’Alexia Audevard de Datactik et Magaly Alonzo d’Elter. Leur livre Apprendre demain, récemment publié, propose une vision scientifique de l’interaction entre l’intelligence artificielle – plus précisément le Deep Learning – et les neurosciences. D’accord sur l’acception de l’intelligence comme la capacité de faire des liens entre des concepts, les deux expertes se sont appliquées à comparer le fonctionnement des réseaux de neurones humains à celui des réseaux de neurones artificiels pour expliquer comment fonctionne le Deep Learning.

Il s’agit bien, dans les deux cas, de capter l’information, la traduire en un medium compréhensible, la stocker, la mémoriser et progresser au regard de ces données intégrées.  Les deux data scientists insistent néanmoins sur la bio-inspiration des réseaux de neurones artificiels et non le biomimétisme. D’abord, parce que l’on n’en sait plus aujourd'hui sur l’univers que sur le fonctionnement de notre cerveau "exceptionnel et imparfait" !

Ensuite, l’IA actuelle est dite "faible", car spécialisée sur une seule tâche quand notre cerveau, pour sa part, intègre les émotions, le sens commun et la conscience dans son processus de décision. La super IA qui dominerait l’humanité reste du domaine de la science-fiction pour les deux intervenantes…

Data visualisation : donner à voir les données

Salon data sante 2019 Ouest MEDIAS Tutkii

Solène Parlardy et Thibaud Dufour (Groupe CGI) - Salon de la data 2019 - © Tutkii

Le voyage se poursuit outre-Atlantique avec le retour d’expérience du Canada de deux consultants du Groupe CGI, Solène Palardy et Thibaud Dufour. Le gouvernement local cherchait à simplifier sa vision de la régulation canadienne. Grâce à l’interface graphique Linkurious et le recours à deux algorithmes, CGI Groupe a organisé l’ensemble des lois et décrets canadiens en clusters (groupes et sous-groupes) thématiques.

Les agents gouvernementaux sont désormais dotés d’un outil qui leur permet de visualiser quels secteurs (bancaire, défense, assurance) sont les plus régulés.

Thibaud Dufour a insisté sur la qualité initiale des données, clé dans un projet data réussi, qui bénéficie de la rigueur et de la précision propres au monde juridique. Le travail d’organisation et d’indexation des lois et décrets en a été grandement facilité. Solène Palardy a mis en perspective le travail accompli d’un point de vue statistique… la méthodologie choisie est un parti pris qui n’empêche pas d’autres approches ou d’autre algorithmes d’être pertinents pour réaliser des graphes de visualisation.

Acculturer aux enjeux de la donnée, du citoyen au Comité exécutif

A grand renfort de schémas, cas d’applications et exemples concrets, les intervenant.e.s ont tous défendu l’intérêt commun qu’un usage raisonné des données favorise. "Observer pour comprendre, comprendre pour agir" a souligné Céline Leroy, statisticienne à l’ARS Normandie qui présentait comment le Système national de données de santé permet de territorialiser les données concernées pour ajuster l’offre de soins.

Le partage d’outils de vulgarisation a aussi permis de passer le relais aux participants du salon. Laurent Guillé, consultant cybersécurité chez Wavestone a souligné l’importance de parler le même langage que le Comité exécutif – chiffres, plan prévisionnel, référentiels solides, benchmark – pour convaincre, au plus haut niveau hiérarchique d'une entreprise, de l’importance de protéger les données d'une organisation.

Dans un autre registre, les deux statisticiens de l’ARS Centre Val-de-Loire et de l’ARS Normandie ont rappelé l’existence d’outils d’aide à la décision – Sirsé, SantéViz, CartoSanté, etc. – accessibles à tous et preuves numériques "vivantes" d’une volonté de partage de la connaissance issue de l’analyse des données des citoyens.

Rendez-vous en 2020 pour la 4e édition du Salon la Data !