Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Champions League : Stade Rennais, le grand soir est arrivé

Au moment du protocole officiel, quand la « musique sacrée », l'hymne de la Champions League, va résonner au cœur du Roazhon Park, ce mardi 20 octobre 2020, des frissons devraient parcourir les joueurs du Stade Rennais, le staff… et surtout les supporters bretons présents malgré la jauge Covid 19 restreinte. Après une victoire historique en Coupe de France en 2019, le club rouge et noir s'apprête à découvrir un monde inconnu…

C'est donc le grand jour ! Ce mardi 20 octobre restera gravé dans l'histoire du Stade Rennais comme celle du premier match de l'équipe bretonne en Champions League. La compétition continentale la plus prestigieuse pour les clubs. Dans un contexte sanitaire contraint, alors que la France est en proie à la 2e vague du SARS-Cov2, et vit une période nationale particulièrement sombre au regard du drame intervenu vendredi dernier, toute occasion de trouver un peu de joie collective et de fraternité est bonne à prendre.

Le football, dans sa dimension populaire, possède cette qualité essentielle de transmission…

Sur le terrain, l'adversaire attendu, Krasnodar, est actuel 7e du championnat russe. Créé en 2008 par le milliardaire Sergueï Galitski, il va aussi découvrir la Ligue des Champions. Il s'est qualifié en éliminant le PAOK Salonique en phase préliminaire. Il se déplace en Ille-et-Vilaine privé de son entraîneur Mourad Moussaïev, qui souffre d'une angine. Egalement sans sa star française, Rémy Cabella, ni son avant-centre Evgeniy Markok, tous deux positifs au virus Covid 19 !

Kransodar dispose d'une expérience européenne récente un peu supérieure à celle du SRFC avec deux 8e de finale d'Europa League en 2017 et 2019.

Julien Stéphan : « Aborder l'expérience de façon décomplexée »

En conférence de presse, l'entraîneur rennais, novice aussi à ce niveau de compétition, a concentré son propos plus sur le jeu que l'enjeu :

« Notre objectif est d'aborder ce grand défi de manière décomplexée. Il faut oublier le contexte, que c'est une première dans l'histoire du club, ne penser qu'au match, au jeu, à la stratégie qu'il faudra mettre en place et à la qualité dont on devra faire preuve pour prendre des points. Les joueurs ont mérité de le vivre, il faut qu'ils en profitent. »

Le groupe convoqué pour l'occasion est fort des recrues de fin de mercato : le gardien international Alfred Gomis qui a remplacé Edouard Mendy, parti à Chelsea (le club londonien figure dans le même groupe de Champions League que le SRFC… il y aura des retrouvailles), Dalbert Henrique et Daniele Rugani, le jeune prodige belge Jérémy Doku. Sans oublier les valeurs sûres Eduardo Camavinga, Steven Nzonzi voire le retour confirmé de Clément Grenier.

En Ligue 1, les locaux restent sur deux résultats nuls : 2-2 le 4 octobre au terme de la réception de Reims puis 1-1 à Dijon, samedi 16 octobre.

Julien Stéphan reste méfiant quant aux visiteurs attendus ce soir Route de Lorient :

Ces joueurs ont de l'expérience. En majorité, ce sont des internationaux. Je trouve cette équipe moderne. Elle est ambitieuse avec le ballon. Elle met de l'intensité quand elle le perd. Elle possède une très bonne faculté à créer du danger dans les 30 derniers mètres. »

Prudence donc sur l'ensemble des lignes pour les Brétilliens !

Une jauge remontée à 5000 spectateurs au Roazhon Park

Initialement fixée à 1000 par la Préfecture, en raison des conditions sanitaires prévalant à Rennes, la jauge du Roazhon Park a été remontée à 5000 spectateurs en fin de semaine dernière. Une excellente nouvelles pour les supporters… mais aussi pour les joueurs qui vont pouvoir bénéficier de réels encouragements, en lieu et place d'un quasi huis-clos.

Les règles à suivre seront néanmoins drastiques, surtout en bord de terrain pour les personnes travaillant en lien avec le match. Zones d'évolution restreinte selon les rôles respectifs, pas plus de seize photographes accrédités par exemple, test Covid 19 préalable obligatoire (et négatif) dans un laboratoire agréé UEFA pour être au contact des joueurs… Rappelons qu'à Rennes, les bars sont contraints de fermer à 22h00. Et qu'il recommandé de ne pas se rassembler à plus de six chez soi pour suivre la rencontre devant la TV.

Une première en Champions League pour Ouest Médias depuis 2013

Aux côtés du Stade Rennais depuis la saison 2003/2004, comme prestataire photo « officiel », Ouest Médias sera aussi de la partie. Avec bonheur… en s'appuyant sur une longue expérience dans la couverture de cette compétition, dans la plupart des stades européens majeurs. Ce sera néanmoins un retour à ce niveau d'exigence depuis 2013 et la fin de l'aventure Onze Mondial.

Après avoir vécu, avec le SRFC, les campagnes d'Europa League, les défaites en finales de Coupe de France et de la Ligue, le succès en Coupe de France au printemps 2019, l'exercice 2019/2020 interrompu par le confinement à la 3e place de la Ligue 1… cette 17e saison consécutive s'annonce pour le moins enthousiasmante pour l'agence quant à l'intensité des missions à accomplir.

A commencer par l'injection de médias en temps réel sur les réseaux sociaux rouge et noir en lien avec les community managers, en livrant en direct des images prêtes à l'emploi car déclinées en multi-formats selon les contraintes de chaque plateforme :

  • Twitter
  • Instagram story
  • Instragram fil d'actualité
  • Facebook
  • Site web officiel www.staderennais.fr

Soit, pour la part socialmedia, une communauté à engager supérieure à un million d'abonnés.

Notre workflow de traitement et transmission a été renforcé afin de garantir fluidité ainsi que rapidité maximale pour favoriser l'adhésion aux contenus diffusés.

En prévision de ces rendez-vous, une partie du parc matériel avait été renouvelée, au cours de l'été 2020, avec l'achat d'un boitier Canon EOS 1Dx Mark 3 et le remplacement du téléobjectif par un 400 mm f2.8 USM3.

Ouest MEDIAS Canon EOS 1DX3 et 400 mm f2.8 USM3